Pause jeunesse

Une roman vraiment trop gnian-gnian : Sombres étoiles – Malorie Blackman

Couverture de "Sombre étoile de Malorie Blackman

En 2164, Vee et son frère cherchent à retrouver la terre. Ils sont les seuls survivants d’un virus qui a décimé leur vaisseau trois ans auparavant. Pourtant, lorsqu’ils reçoivent un message de détresse de la planète Barros 5, ils n’hésitent pas à changer de cap pour essayer de sauver la population locale. Débarque alors dans leur vaisseau de nombreux occupants dont le beau Nathan, pour le meilleur comme pour le pire…

Des paillettes… uniquement sur la couverture…

Il est vrai que comme de nombreux lecteurs, c’est en premier lieu la couverture de ce roman qui m’a attiré, parce qu’il faut le dire, elle est juste magnifique ! J’avais donc décidé de l’inclure dans ma PAL pour le Pumking automne challenge. Malheureusement je ne suis clairement pas la cible de ce type de roman, que j’ai par ailleurs failli abandonner avant la fin. Je pense qu’il peut trouver son public auprès de jeune fille consommant de la romance guimauve.

Des thématiques intéressante peu exploitées

En plus de sont côté guimauve que j’exècre, l’histoire d’amour présente dans ce roman est peu crédible à mes yeux. Si le côté coup de foudre de la rencontre entre Vee et Nathan se tient au début, tout s’enchaine bien trop vite entre ces deux êtres qui se se connaissent pas. A l’adolescence nous sommes certes très vite emballés par nos sentiments mais cela ne nous pousse pas à nous marier sans nous connaitre et après une semaine de relation ! Plus le récit avance, plus cette relation tourne en rond et devient ennuyante, à mon grand désarroi.

En fait, sans cette histoire d’amour j’aurais un avis beaucoup plus positif sur cette lecture qui comprend un intrigue plutôt intéressante. Le fait que l’histoire se passe en huit clôt dans un vaisseau fait monter le suspense autour de l’intrigue principale du roman, à savoir les inquiétants meurtres au sein du vaisseau. Pourtant, ces derniers passent au second plan, puisque toute la lumière est placée sur la relation de Vee et Nathan. Le récit nous parle aussi d’exploitation humaine, de recherche de liberté et de technologies et j’aurais aimé que ces problématiques soient un peu plus interrogées.

Des personnages à développer

Une autre point noir de ce roman repose sur ses personnages. J’ai été dérangé par la binarité des situations générales dans ce roman, un personnage est soit bon soit mauvais. Globalement tous manquent de profondeur ce qui ne nous amène pas à lier un véritable lien avec eux. Pourtant, ce roman avait pleins de sujets à exploiter, comme le fait que Vee et son frère ont du grandir trop vite… Mais je referme le livre avec un sentiment de manque, de potentiel inexploité.

Le roman en bref

Malgré un cadre spatiaux-temporel et des problématiques soulevées intéressantes, ce roman un peu trop guimauve à mon gout m’a laissé sur ma faim. Un roman plein de bonne intentions mais qui manque d’épaisseur à mon gout.

Sombres étoiles
Malorie Blackman
Milan, 2017

Ma note : ★★☆☆☆

Vous recherchez une jolie histoire d’amour ? Vous aimerez également Eleanor and Park de Rainbow Rowell.
D’autres idées en lien avec ce roman ? N’hésitez pas à les partager en commentaire ! 

2 réflexions au sujet de « Une roman vraiment trop gnian-gnian : Sombres étoiles – Malorie Blackman »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s