Pause jeunesse

Quand une maladie décime les hommes… Automne – Jan Henrik Nielsen

Un évènement déclencheur…

Après qu’une maladie ai presque décimée l’humanité, le monde a énormément changé. Les arbres sont mort, les animaux aussi et plus aucunes plantes ne poussent désormais. Nana et Fride vivent avec leur père dans un bunker depuis la catastrophe. Cela fait six ans qu’elle ne sont pas sorti. Mais leur père va tomber malade et cela va les obliger à partir…

Un post-apocalyptique pour le Pumking Automn Challenge !

Quoi de mieux pour le Pumking Automn Challenge qu’un roman qui s’appelle justement Automne et qui a en plus une très belle couverture aux tons automnaux et aux feuilles mortes ? Ce roman est juste la découverte parfaite que j’ai faite sur le chariot des retours de ma bibliothèque et que je me suis empressé d’ajouter à ma PAL, miraculeusement, à ce moment là, en cour de création.

Au delà de sa jolie couverture, que cache donc ce roman ? Pour moi une jolie dystopie qui, si elle ne révolutionne pas le genre, nous fait tout de même passer un joli moment de lecture. Vous l’avez surement compris en lisant mon blog, la dystopie est mon genre préféré de la littérature de l’imaginaire en ce moment. Je pense que j’ai lu beaucoup trop de fantastique étant jeune et j’en ai fait un peu une overdose. Je trouve que globalement c’est le même type de schéma qui se répète inlassablement et j’ai tendance à très vite décroché lorsque l’histoire devient trop prévisible. Si ce roman est plein de lieu communs, je ne me suis pas ennuyé car le récit sait garder un rythme agréable.

Un roman autour du partage et de la fraternité

Si le monde semblait pour tous nos personnages hostile au début du roman, elles se sont bien vite rendue compte que tout n’était pas si polarisé. Il y a d’ailleurs beaucoup d’espoir dans ce roman. Globalement, l’humanité y est montrée comme ayant appris de ces erreurs. Les survivants font preuve de solidarité et n’hésite à partager leurs ressources avec nos héroïnes. Cela rend ce récit bien différent des autres post-apocalyptiques, qui ont tendances à dépeindre plutôt un individualisme croissant et une violence sans pareil.

Des personnages attachants

Les personnages principaux de ce récit sont tous des enfants, plus jeunes même, je dirais, que les lecteurs à qui s’adresse ce roman. Leur complicité et leur amour sans pareil est très émouvant et rend ces deux personnages attachantes. Nana, la plus grande est très responsable même si elle agit parfois, comme tous les enfants de son âge, sur des coups de tête. Elle est très protectrice envers sa petite sœur.

Fride a six ans. Elle est en même temps consciente que le danger est partout et empreinte d’une naïveté très enfantine. Personnellement, sans connaitre son âge, je l’imaginerai plus jeune. C’est le personnage qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui ne va pas par quatre chemin et qui apporte un vent de fraicheur et de légèreté dans ce récit. Si ses actions sont souvent synonymes de tension pour le lecteur, ses paroles, elles, amènent toujours un côté comique au récit.

Le roman en bref

Quotidien de deux jeunes sœurs qui tentent de survivre, ce roman, sans révolutionner le genre nous fait passer un joli moment de lecture. Tout en légèreté malgré son sujet difficile, il nous parle de survie, de partage et de solidarité.

Automne
Jan Henrik Nielsen
Albin Michel, 2014

Ma note : ★★★★☆

Vous chercher un roman post-apocalyptique autour des conditions climatiques ? Vous aimerez également The rain de Virginia Bergins.
D’autres idées en lien avec ce roman ? N’hésitez pas à les partager en commentaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s