Pause jeunesse

Un roman sur la nature, l’amour et la différence : L’attrape-rêves – Xavier-Laurent Petit

L'attrape-rêves

Un nouveau dans la ville…

Dans l’école de Louise, il y les enfants de la ville et ceux de la vallée. La vallée est un endroit perdu dans la montagne. Sauvage, il est également inaccessible en plein hivers. Les hommes travaillent à la scierie et vivent depuis des générations dans le village. Aucun étranger ne vient jamais habiter dans ses lieux, jugés trop arides. Or, un jour, un nouveau monte dans le bus de la vallée. Il s’appelle Chems et il est différent

Différence et rejet

J’ai récupéré ce roman à mon ancien travail. Xavier-Laurent petit est un auteur très connu en littérature jeunesse, que j’avais envie de découvrir depuis longtemps. J’avais donc mis ce roman dans ma wish list depuis longtemps.

Publié en 2009, il est d’une criante actualité. Il aborde des thèmes sensibles comme en premier lieu la question de la différence. Si ça n’est jamais clairement exprimé, on comprend très vite que Chems est en fait un Indien et qu’il a donc des croyances et un mode de vie aux antipodes du reste du village. Dans la vallée, les gens ne sont généralement pas habitués à voir arriver des étrangers. Cette différence ne fait donc qu’accentuer leur méfiance, leur rejet et même leur méchanceté. Là haut, la différence fait peur. Pour autant, Louise, le personnage principal de ce récit va prendre le contre-pied du reste des habitant en comprenant que Chems est un garçon très intéressant qu’il a beaucoup à lui apprendre, notamment sur la nature et la vie.

Écologie contre capitalisme

Ce texte parle également d’écologie, un sujet au cœur des débats actuels. Le personnage de Chems est militant. Ses origines indiennes lui ont inculqués une connaissance approfondi de la nature, des animaux et des plantes qui l’entoure. Il adore les grands espaces et respecte profondément tous les êtres vivants. C’est ce qu’il transmet à Louise, elle aussi imprégnée par la nature depuis son plus jeune âge, comme tous les autres enfants de la vallée. Pour autant, lorsque le projet de destruction de la vallée apparait, personne ne s’y oppose. La travail est plus important que la nature pour les personnages de ce roman.

Ce texte est la parfaite illustration du triomphe du profit et du capitalisme sur la nature, dont nous voyons des exemple tous les jours comme par exemple avec le projet montagne d’or en Guyane. Pour Chems, qui s’attache à des valeurs plus traditionnelles, ce choix est incompréhensible. Si l’auteur ne se prononce pas sur la question, il nous donne à voir les deux points de vues à travers le personnages du père de Louise, heureux de retrouver un travail et celui de Chems, qui représente la lutte pour la sauvegarde de la biodiversité. La texte s’attache par ailleurs à nous peindre, pendant toute sa première moitié, un tableau des splendeurs de la montagne, tandis qu’il décrit la brutalité des travaux et la destruction dans l’autre moitié.

Un personnage courageux et ouvert d’esprit

J’ai beaucoup aimé le personnage de Louise. Elle est très juste dans tous ce qu’elle fait. Elle est dévouée, que ce soit envers son père comme envers d’autres habitants du village mais aussi envers ses convictions. Elle est courageuse et ne se laisse pas abattre, quitte à se mettre en contradiction avec les idées de son père, la seule famille qu’il lui reste.

Son père est un homme assez traditionaliste et il voit d’un mauvais œil le rapprochement de sa fille avec cet étranger, qu’il n’accepte pas dans la vallée. Louise elle, fait fi de ses préjugés pour apprendre à connaitre Chems malgré ses différences. Elle est le symbole de la tolérance de ce roman, dans ce village très fermé de hautes montagne.

Le roman en bref

Amené par la très belle plume de Xavier-Laurent Petit, ce récit criant d’actualité nous plonge au plein cœur de questions économiques, écologiques et migratoires. Un texte fort qui restera très longtemps dans ma bibliothèque. Une ode à la nature et à la tolérance, que je vous recommande chaudement !

L’attrape rêve
Xavier-Laurent Petit
L’école des loisirs, 2009

Ma note : ★★★★★

Vous cherchez un roman autour de l’amour et de la différence ? Vous aimerez également Nos cœurs tordus de Manu Causse et Séverine Vidal.
D’autres idées en lien avec ce roman ? N’hésitez pas à les partager en commentaire !  

4 réflexions au sujet de « Un roman sur la nature, l’amour et la différence : L’attrape-rêves – Xavier-Laurent Petit »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s