Pause jeunesse

Un roman tendre et fascinant sur la trans-identité : Celle dont j’ai toujours rêvé – Meredith Russo

Celle dont j'ai toujours rêvé

Un mystérieux secret

Suite à des problèmes personnels et scolaires, Amanda Hardy change de lycée et va s’installer chez son père. Elle cherche maintenant à faire oublier son passé et à s’intégrer complètement malgré son mystérieux secret. Elle va alors rencontrer de nouvelles amies, ainsi que le beau Grant qui va la pousser à baisser sa garde et à se dévoiler…

Le genre en roman

J’ai découvert ce roman lorsque j’étais encore dans mon ancien travail et il m’avait tout de suite fait de l’œil, puisque j’avais lu de très bonnes critiques à son sujet.

De plus, il nous parle de la trans-identité, un sujet qui m’intéresse beaucoup en ce moment. J’aurai finalement pu le mettre dans ma PAL pour le challenge mars au féminin puisqu’en questionnant l’identité de genre, il questionne aussi la féminité et la place des hommes et des femmes dans notre société.

Des thématiques difficiles traitées avec brio

Ce roman est un petit bonbon, qui aborde pour autant des thèmes très importants et sérieux comme les questions de l’acceptation de soit, de l’identité de genre, le suicide, le harcèlement scolaire, les difficultés à vivre, à s’adapter. Ces questions sont abordées sans niaiseries et tout en finesse, tout en justesse, sans trop en faire, sans crise de larmes.

J’étais vraiment très contente de découvrir un roman qui parle aussi bien de la question de la trans-identité, même si l’auteur le précise bien qu’Amanda est le « cliché » de ce qu’est la dysphorie de genre et des choix qu’elle engendre. En effet, elle a décidé de subir des chirurgies, elle a découvert son mal-être très jeune et donc elle n’a pas eu de puberté totale. Le parcours d’Amanda n’est donc pas représentatif de l’intégralité des parcours trans. Pour autant cette histoire est bouleversante et touchante. C’est vraiment une histoire à mettre entre les mains de tous les adolescents pour leur faire prendre connaissance de ce phénomène et leur faire comprendre ses implications.

Ce roman nous parle également de vie d’adolescents, comme par exemple des premières histoires d’amour, des histoires puissantes, qui marque la vie d’un adolescent et qui peuvent prendre des ampleurs incroyables. A l’adolescence, nous sommes des amoureux transis et c’est la période de nos premières soirées, d’amitiés très profondes, de sorties entre copines, des complexes et de vie au lycée. C’est donc un livre qui, au-delà de la question de la trans-identité aborde également des questions universelles.

Une histoire d’amour au petits oignons

J’ai littéralement dévoré ce roman, pourtant centré sur une histoire d’amour; vous connaissez ma méfiance envers les romances. J’ai particulièrement apprécié le dosage. Les ingrédients choisis sont classiques et appréciés, mais le roman n’est pas cliché, trop pleins de bon sentiment ou trop à l’eau de rose.

J’ai également beaucoup aimé le fait que le récit au présent soit ponctué de flash back sur le passé d’Amanda, son passif, ce qui l’a poussé à faire ce choix si difficile. Ces flash back créent du dynamisme dans le récit. On a hâte de terminer ces récits passés pour pouvoir retourner dans le présent d’Amanda, surtout quand l’histoire d’amour s’intensifie ou que nous sommes face à des nœuds de l’intrigue plus importants !

Un personnage haut en couleur

J’ai vraiment adoré le personnage d’Amanda, la femme forte par excellence. Elle a eu la chance d’avoir une famille et notamment une mère, qui l’a beaucoup épaulée. Pourtant, la vie n’a pas était facile avec elle puisqu’elle est née dans le mauvais corps et elle a du se battre contre les persécutions de petits camarades. Elle a subi du harcèlement à l’école et notamment des violences qui l’ont poussées à faire une tentative de suicide. Pour autant, Elle a su se relever et affronter le regard des autres et les préjugés. Elle est très courageuse, très pugnace.C’est un très beau personnage, une très belle femme, sûre d’elle sans vraiment l’être, ce qui lui confère un charme fou.

Globalement, tous les personnages de ce romans sont des êtres de bienveillants et notamment Grant, qu’Amanda va rencontrer et qui va lui faire découvrir les prémices de l’amour. Les nouvelles copines d’Amanda vont l’entourer et la protéger.

Le roman en bref

Celle dont j’ai toujours rêvé est une ode à la tolérance qui nous parle de la question du genre et de la trans-identité, un sujet très important, encore très peu traité dans la littérature adolescente. C’est un très joli roman, bien dosé, bien écrit, avec un personnage principal vraiment très touchant. Une très belle lecture, un bonbon d’amour à découvrir !

Celle dont j’ai toujours rêvé
Meredith Russo
Pocket jeunesse, 2017

Vous aimez les jolies histoires d’amour ? Je vous conseille également Hopeless de Coleen Hoover.
D’autres idées en lien avec ce roman ? N’hésitez pas à les partager en commentaire !  

Coin-blabla

Challenge OLPF – Mars 2019

Couverture de Quand le monstre naîtra

Chaque premier vendredi du mois, Gallimard jeunesse propose un nouveau thème permettant de faire de nouvelles découvertes livresques. La maison nous fait également une suggestion de lecture pour accompagner le défis. Vous pouvez la retrouver sur leur site.

Et oui, je n’ai pas abandonné le challenge On Lit Plus Fort 2019 ! C’est quand même un de mes objectifs livresques de cette année, alors je compte bien ne pas faire comme l’année dernière ! J’avais juste évité le défis du mois dernier, puisqu’il s’agissait de relire notre tome préféré de Harry Potter, ce que je n’avais pas franchement envie de faire tant ma PAL contenait des romans alléchants !

Le défis du moi de mars n’est pas vraiment réjouissant puisqu’il s’agit de lire un livre qui fait pleurer… Comme les giboulées de mars. Du coup, j’en avait un qui me semblait pas mal dans ma PAL, Quand le monstre naîtra de Nicolas Michel. Je ne sais pas s’il va me faire pleurer mais en tout cas le sujet s’y porte puisqu’il nous parle de la guerre à travers les yeux d’une petite fille.

Et vous, vous participez à ce challenge ? Si oui, quelle est votre lecture du mois de Mars ?

Coin-blabla

Music my books – mars 2019

Cette année, j’ai envie de diversifier mes contenus et de créer de nouvelles rubriques. En plus de la lecture, j’écoute également beaucoup de musique puisqu’au travail, je ne peut pas m’en passer !

Ça fait donc un petit moment que je me suis dit que j’aimerai bien mettre en relations ces deux objets culturels presque aux antipodes. Silence et lecture VS bruit et musique c’est parti ! Voici donc sans plus tarder une petite playlist à partir de mes 4 dernières découvertes livresques !

Hunger games de Suzanne Collins

Suite à des révoltes qui ont presque détruit l’intégralité de l’humanité, un nouveau gouvernement, le Capitole a été créé et l’ensemble des habitants répartis en treize districts. Tous les ans, en guise de punition et de rappel de la catastrophe, un jeu de la mort est organisé. Nommé les Hunger games, ce jeu fait combattre 24 adolescents tirés au sort dans une arène diabolique jusqu’à qu’il n’en reste plus qu’un. Lorsque sa jeune sœur, Primrose est tirée au sort, Katniss décide de prendre sa place, à la vie ou à la mort…

Pour ce roman, j’ai choisi Endurant de Bloodywood parce que pour moi elle décrit très bien l’horreur de Hunger games et la ténacité des candidats qui vont jusqu’au bout. Si Katniss avait écrit une chanson sur les Hunger games, ce serait celle-là !

Nil (tome 1) de Lynne Matson

Nil de Lynne Matson

Suite à un terrible accident, Charley se réveille seule sur une île déserte. Après avoir rencontré le beau Thad et les autres survivants, elle apprend qu’elle a atterrie sur Nil, une île non répertoriée d’où l’unique manière de s’échapper est d’emprunter une porte, qui apparaît de façon aléatoire sur l’île. Pour cela, elle a un an, pas plus, sinon elle mourra

Ce roman m’a fait tout de suite pensé à la chanson Sous les pavés de l’Or du commun puisqu’elle nous parle de mer, d’enfermement, de courage, de combat et de persévérance.

Construire un feu de Jack London

Au péril de sa vie, un homme décide de partir traverser le grand nord avec son chien sous plus de -50 degrés. Mais l’Alaska et rude et pour y arriver, il devra à tous prix conserver une seule chose : le feu salvateur…

Pour ce roman, j’ai choisi Nausicaa de Fakear parce que son titre fait référence à Miyazaki et son personnage qui aime tant la nature. C’est également une musique assez contemplative qui évoque aussi pour moi une traversée, un cheminement sans fin…

La sélection : l’élite (Tome 2) de Kiera Cass

America est l’une des six dernière candidates de la sélection. Le combat est maintenant de plus en plus rude et la jalousie entre les concurrentes ne fait que commencer… Le cœur d’America lui, est toujours tiraillé entre le beaux Maxon, prince d’Illéa et Aspen, son amoureux devenu garde royal.

Pour ce titre, j’ai choisi la chanson Hummingbird de Never Shout Never car elle me rappelle mes années lycée et mes premiers émois amoureux. Elle est toute douce, pleine de bons sentiments et d’amour

Et vous, à quelles musiques vous font pensé vos dernières lectures ? Des remarques, des idées, n’hésitez-pas à me laisser un commentaire !

Vous voulez en savoir plus sur mes prochaines lectures ? Découvrez ma PAL pour le challenge Mars au féminin.

Découvertes Adulte

Tag : Ma bibliothèque de rêve

Aujourd’hui, je vous retrouve non pas avec une pause livresque classique, mais avec un Tag, puisque je vous avez promis de vous parler un peu plus de moi sur le blog. Comme vous l’avez vu dans le titre, je voulais discuter un peu de ma bibliothèque, mais pas de n’importe qu’elle bibliothèque : celle dont j’ai toujours rêvé ! J’ai découvert ce petit tag assez sympa sur le blog de @mes livres et moi, j’ai décidé de le reprendre :

1. Avant d’avoir une bibliothèque, il faut avoir une maison (ou un appartement) où la mettre. Où serait la maison/l’appartement de tes rêves ?

J’adorerai avoir une jolie maison, pas très loin de la ville mais plus isolée, avec la nature tout autour. Je voudrais avoir un joli terrain où bronzer, avec un bon livre, un smoothie et un magnifique paysage. Enfin, peut importe finalement, puisqu’il suffit d’avoir un bon livre pour être dans un endroit parfait…

2. Maintenant que tu as la maison, où est la bibliothèque?

Ma bibliothèque serait dans mon salon pour que je puisse admirer mes livres dans ma pièce de vie. Et puis c’est tellement joli un mur avec une étagère remplit de bon livres ! En plus, ça amène plein de sujet de discussion lorsqu’on invite des amis parce que selon moi, les livres c’est fait pour partager ! Du coup, ma bibliothèque est toujours en mouvement et mes livres font le tour de ma famille et de mes amis. Les cacher dans une pièce spéciale est donc exclus !

3. Quel type d’étagères utiliserais-tu?

J’utiliserai des étagères modernes, en bois clair parce que j’adore ça et en tout les cas en accord avec ma décoration. Je décorerai ces étagères avec une jolie guirlande lumineuse car ça donne un aspect hyper cocooning.

4. Cite trois articles que tu voudrais absolument avoir dans cette bibliothèque (en dehors des étagères bien sûr).

Les fables de La Fontaine parce que c’est juste intemporel génial. Les romans de Bottero qui sont juste géniaux et les Harry Potter parce que c’est incontournable.

5. Quel serait ton système de rangement idéal, si tu n’avais pas à te préoccuper de la pénibilité?

Le rangement par couleur évidement ! C’est vraiment le plus classe sur les étagères. Après j’aime bien aussi décaler les livres, laisser des espaces et faire des piles pour casser le côté trop linéaire d’un rangement classique.

6. Quels sont tes indispensables pour égayer tes étagères?

Je vous ai déjà parlé des guirlandes lumineuses, avec modération bien entendu. J’adore aussi les objets mignons et les miniatures.

7. Si ton budget était illimité, quels livres de luxe ajouterais-tu à tes étagères?

Je ne sais pas du tout car je ne m’intéresse pas aux livres « de luxe ». J’aime partager mes lectures et je ne cherche pas à collectionner. Même si j’avais les moyens je ne pense pas investir d’argent dans ce type d’ouvrages.

8. Quel serait LE fauteuil de lecture que tu voudrais absolument avoir?

Un rocking chair parce que c’est génial. J’ai toujours rêvé d’en avoir un. Ou une chaise suspendue en mode hamac… Mon cœur balance…

9. Qui est autorisé à rentrer dans ton antre?

Tous le monde ! J’aime avoir de la vie autour de moi, du mouvement et j’aime que mon salon soit à cette image.

10. Pour finir, lâche toi, décris en un paragraphe (ou plusieurs si tu es inspirée) la bibliothèque de tes rêves :

La bibliothèque de mes rêve est toujours en mouvement. Les livres sortent et rentrent au grès de mes envies et de celles des gens qui m’entoures. Elle est composée de livres de tous genres, de l’album jeunesse, au manga, au roman en passant par les livres de cuisine ou d’art. Elle ne comporte que des pépites livresque, des coups de cœur qui m’on marqué et marqueront sans aucuns doute chaque lecteur qui les parcourra.

Ma bibliothèque est dans un salon cocooning. Un salon coloré, avec de jolies plantes. Un salon un peu bohème mais pas trop avec un dominante de bois. Il respire le bien être et la détente avec un grand canapé confortable et mon rocking-chair ou ma chaise suspendue, rempli de cousins et de plaids. La cuisine n’est jamais loin pour que mon sempiternel thé puisse accompagner toutes mes lectures.

Et vous, quelle est votre bibliothèque de rêve ?
N’hésitez pas à reprendre ce Tag, et à me laisser le lien vers votre article en commentaire, je serais ravie de lire vos réponse !

Vous voulez en savoir plus sur moi ? Lisez mon Liebster award.

Pause jeunesse

La sélection : l’élite (Tome 2) – Kiera Cass

Le combat des six dernières prétendantes

America fait toujours partie de la sélection ! Aujourd’hui, parmi les 35 candidates qui participent à cette incroyable aventure qui définira la reine de demain, il ne reste plus que 6 prétendantes ! America doit maintenant tout donner pour ravir définitivement le cœur de Maxon mais aussi prouver à ses parents qu’elle est digne et compétente de monter sur le trône d’Iléa. C’était sans compter le beau Aspen, devenu garde royal au palais et les innombrables attaques des rebelles qui vont venir semer la zizanie dans la sélection.

Un récit étonnamment attirant…

J’avais écouté le tome 1 de cette saga, dont j’avais beaucoup entendu parlé, en livre audio l’été dernier. Je me souviens avoir accroché au récit assez intéressant, en déplorant par ailleurs la qualité littéraire du roman. Je me souviens avoir trouvé l’écriture assez banale et le récit assez souvent cliché. Cependant, par une obscure raison, j’avais quand même eu envie de continuer cette histoire.

Encore une fois, je n’ai pas vraiment accroché à la plume de l’auteur avec son phrasé et son vocabulaire très simple. J’ai trouvé cette écriture assez pauvre et pleine de clichés. Après, je ne recherche pas vraiment une littérature d’une extrême qualité dans ce genre de roman. Si l’intrigue se développe comme je le souhaite je pourrait par ailleurs bien appréciée cette saga, malgré tout rafraîchissante.

Une histoire d’amour clichée

Dans ce tome, pas de nouveaux personnages, nous retrouvons les personnages centraux de l’histoire et du triangle amoureux : America, la sélectionnée, Aspen, l’ancien amoureux d’America qui est devenu garde et Maxon, le prince à la recherche d’une femme. Le sujet central de ce tome n’a donc pas changé puisque c’est l’indécision d’America dans sa vie amoureuse. Nous retrouvons également le décors initial du palais royal, puisque les candidates y sont enfermées jusqu’à la fin du processus de sélection.

Si vous lisez depuis un petit moment le blog, vos savez sans doute que j’ai une aversion pour les histoires d’amour clichées, gnian gnian… Ici, nous sommes dans une histoire d’amour de ce type, fleurtant parfois avec le ridicule… De plus, elle exploite les lieux communs des romances puisqu’on y retrouve l’éternel triangle amoureux, le personnage masculin courageux, l’amour caché, le personnage masculin très beau mais avec des face cachées, la belle jeune femme un peu naïve que tous les hommes veulent séduire…

Des personnages féminin clichés

Les personnages féminins de ce roman sont d’ailleurs extrêmement clichés et au antipode de ce que j’aime retrouver dans la littérature. J’aime des personnages féminins forts, affranchis, féministes, qui prennent leur envol. Dans ce roman, je me retrouve face à des personnages très centrés sur l’apparence, les bonnes meurs et dont le seul but dans la vie est de trouver un mari ! Mis à part la quête du pouvoir, du prestige et de la beauté, elle n’ont aucunes réflexions personnelles.

Une dimension politique qui se dessine

Au delà d’une histoire d’amour parfaite que peuvent potentiellement vivre Maxon et America, le roman nous dresse quand même le portrait d’un monde dytopique complètement inégalitaire et remplit d’injustices. La figure des renégats est sans doute l’idée la plus intéressante de ce roman, même si elle est exploitée à tort et à travers…

Une dimension plus politique commence à se dessiner dans l’histoire, qui selon moi tourne en rond dans ce tome, puisqu’America commence à se poser des questions sur le pouvoir en place. Malgré tout, l’autrice n’a fait effleurer la face immergée de l’iceberg et j’attend maintenant de cette histoire qu’elle exploite à fond cet axe pour devenir intéressante. Je lirais donc le tome trois, par simple curiosité, en espérant que mon horizon d’attentes soit exaucé.

Le roman en bref

Avec ces personnages féminins clichés et son triangle amoureux qui n’en finit pas, ce deuxième tome développe des travers de l’histoire que je n’avais pas apprécié dans le premier tome. L’histoire reste malgré tout bonne enfant et rafraîchissante. Pour les fan de romans à l’eau de rose et les jeune adolescentes romantiques.

La sélection : L’élite (tome 2)
Kiera Cass
Robert Laffont, 2013

Vous souhaitez découvrir une jolie histoire d’amour ? Vous aimerez également Hopeless de Coleen Hoover.
D’autres idées en lien avec ce roman ? N’hésitez pas à les partager en commentaire !  

Coin-blabla

Challenge Mars au féminin 2019

Challenge mars au feminin

Comme vous le savez peut-être déjà, une de mes résolutions livresques de cette année est de participer à des challenges littéraires. Alors quand j’ai vu que @Les instants volés à la vie lançait son challenge « Mars au féminin », je n’ai pas hésité ! D’autant plus qu’il traite d’une thématique que j’ai envie de creuser depuis très longtemps. Il met en effet à l’honneur les femmes et le féminisme à travers quatre rubriques. Voici donc, sans plus tarder, ma PAL pour se challenge :

1.Une oeuvre dont le thème est le féminisme

XY, l’identité masculine
Élisabeth Badinter
Lgf, 1994

Qu’est-ce que la virilité, la masculinité et la féminité au 21ème siècle ? Dans cet essai fondateur, Elisabeth Badinter nous dresse le portrait de l’homme moderne et de l’harmonisation des sexes.

2. Une oeuvre mettant en scène un personnage féminin fort

Ces femmes-là
Gérard Mordillat
Albin Michel, 2019

En 2024, la France est entrain de basculer dans un régime totalitaire : les forces paramilitaires sont omniprésentes, les médias sont censurés, la surveillance est de mise… Pourtant, une bande de révolutionnaires composées de femmes de tous genres refuse de baisser les bras !

3. Un oeuvre mettant en scène une héroïne emblématique

Hunger games : L’embrasement (tome 2)
Suzanne Collins
Pocket jeunesse, 2010

Katniss et Peeta ont survécu au Hunger games et doivent maintenant partir pour la tournée des vainqueurs. Cependant, après sa victoire Katniss est devenue un symbole de rébellion et le peuple gronde… Le président Snow lui demande de faire en sorte que tout rentre dans l’ordre, sinon, c’est sa famille qui en payera les conséquences…

4. Une oeuvre mettant en scène la vie d’une ou de plusieurs femmes qui ont marqué l’histoire

Romy au fil de la vie
David Lelait
Payot, 2003

Cette biographie invite à découvrir ou redécouvrir la vie de cette actrice mythique qui a marqué sa génération.


Et vous, allez-vous participer à ce challenge ? Si oui, quels titres composent votre PAL ?

Coin-blabla

Mes 10 romans favoris de l’année 2018

Parce qu’en 2018, j’ai jouée la mauvaise élève… Et malgré que le mois de février soit déjà presque terminé, voici donc, sans plus tarder mes meilleurs pause livresque de 2018, en espérant que 2019 nous amène un aussi bon cru !

1.La passe Miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hivers
Christelle Dabos
Gallimard jeunesse, 2013

Alors qu’elle vivait une vie paisible d’archiviste sur l’arche d’Anima, Ophélie se voit contrainte d’épouser un homme qu’elle ne connait pas et de quitter l’archipel. Elle va alors se retrouver malgré elle au cœur d’un complot mortel, impliquant des forces bien plus grande qu’elle.
Véritable pager turner addictif, ce roman est mon coup de cœur absolu de 2018. Une histoire pleine de rebondissement, d’amour et de secrets et un personnage principal haut en couleurs que l’on veut ne plus jamais quitter !

2. Les heures souterraines
Delphine de Vigan
Editions J.C Lattès, 2009

Depuis qu’elle a tenue tête à son chef, Mathilde est devenue transparente. Elle qui était une employée modèle dans l’entreprise, s’est vue attribuée un placard en guise de bureau et ne se voit accordée plus aucun dossier. Les reproches et méchancetés de son chef, elles, pleuvent sans cesse. Thibault est perdu dans sa vie. Urgentiste, il souffre de solitude et s’ennuie dans son travail comme en amour. Tous les deux vont un jour se croiser, au hasard d’un métro…
Un roman choc sur le harcèlement au travail, amené par la sublime plume de Delphine de Vigan. Préparez-vous à ne pas en ressortir indemne !

3. Appelle moi par ton nom
André Aciman
Grasset, 2018

Elio a 17 ans. Comme tous les étés, ses parents accueillent un universitaire pour qu’il puisse travailler en profitant du soleil. Cette année là, c’est le beau Oliver. Au fur et à mesure, nos deux protagonistes vont nouer une relation, qui va vite céder sa place au désir et à l’amour.
Les magnifiques aventures d’un jeune homme à la découverte de son homosexualité. Un roman vibrant sur les premiers émois amoureux, brillamment adapté au cinéma (spéciale dédicace à @La pause cinéphile).

4. Le journal de Gurty : Parée pour l’hiver
Bertrand Santini
Sarbacane, 2016

Pour Gurty, les vacances commencent à merveille ! Elle retourne en Provence avec son maître. Elle va pouvoir enfin retrouver sa meilleure amie Fleur et son super maître, son pire ennemie « Tête de fesse » et sa superbe maison de vacance. C’était sans compter l’ex-petite amie de son maître ! Gurty va alors devoir user de tous ses stratagèmes pour se débarrasser définitivement de cette skateuse !
Un roman bourré d’humour, un cocktail loufoque de bonne humeur, parfait pour les fêtes de fin d’année.

5. La vrai Vie
Adeline Dieudonné
L’iconoclaste, 2018

Elle a dix ans. Elle vit dans un lotissement très classique, dans une maison qui semble des plus basique. Enfin, il y a la chambre des cadavres où rode la hyène prête à tout dévorer… Sa mère est transparente, son père violent. Seul son petit frère Gilles lui apporte du bonheur. Jusqu’au jour où tout va basculer…
Un roman glaçant de réalisme, amené par une plume sensible et puissante. Une claque littéraire à ne pas mettre entre les mains des âmes les plus sensibles.

6. 1984
Georges Orwell
Gallimard, 1950

Dans une société dystopique où la liberté d’expression et même celle de penser son proscrite, Winston Smith un agent du ministère de la vérité, décide d’écrire un journal intime. Il y raconte sa vie mais aussi sa réflexion sur sa société, qui le pousse de plus en plus dans l’illégalité.
Un classique édifiant, qui fait écho à notre actualité et nos systèmes politiques.

7. Swimming pool
Sarah Crossan
Rageot Editeur, 2018

Kasienka, une jeune adolescente Polonaise est entraînée par sa mère sur les traces de son père parti quelques années plus tôt. Elle part donc s’installer à Londres où elle doit tout recommencer : apprendre une nouvelle langue, subir sa différence, se refaire de amis…
Tout en vers libre ce roman, très rapide à lire, traite tout en douceur de l’immigration et de la séparation d’un père. Une pépite à découvrir et redécouvrir !

8. T’arracher
Claudine Desmarteau
Thierry Magnier, 2017

Lou est amoureuse. Et pas qu’un peu. Elle est obsédée par son ex petit-copain. Alors que le bac approche, elle n’arrive toujours pas à tourner la page. Elle le cherche, sort là où elle pense le trouver… Parviendra t-elle à dépasser son chagrin d’amour ?
Avec un style cru et touchant, ce roman aborde une thématique très importante de l’adolescence. Un roman-clac à dévorer !

9. La vérité sur l’affaire Harry Quebert
Joël Dicker
Editions de Fallois, 2012

Victime du syndrome de la page blanche, Marcus Goldman décide d’aller rendre visite à son ami et mentor, Harry Quebert. Alors que ce dernier est absent, Marcus va faire une terrible découverte : son ami a entretenu une relation avec une jeune fille de quinze ans, Nola. Quelque temps plus tard, le cadavre de cette jeune fille va être retrouvé…
Une enquête pleine de rebondissement, adaptée en ce moment en série télévision sur TF1. Un roman addictif et bien ficelé, à découvrir !

10. Tortue à l’infini
John Green
Gallimard jeunesse, 2017

Aza, 16 ans, souffre d’une pathologie psychologique qui lui gâche la vie, des troubles obsessionnels compulsifs liés à la propreté et une très forte hypocondrie. Un jour, elle apprend la disparition du père d’un de ses amis d’enfance. Elle décide alors, à l’aide de sa meilleure amie, de mener l’enquête. Elle renouera par la même occasion avec le beau David, qui ne va pas la laisser de marbre…
Un roman sensible sur la maladie, l’amitié et l’amour. Une très belle plume, pour un roman touchant.

Et vous, quels sont vos coups de cœur livresque de 2018 ?